Regard sur Chiot de garde

Chiot de garde est un joyau désarmant qui parle du deuil. Désarmant car la pièce s’adresse à un public à partir de 9 ans. Avec un langage très simple, Wittenbols parvient à décrire une situation
émotionnellement complexe. L’emploi d’une langue sobre mais dynamique et d’éléments ludiques et pédagogiques sur le monde de l’enfance offre un texte soigneusement construit et d’une grande clarté. La pièce aborde le thème du deuil avec la réserve et le recul que peuvent parfois avoir les enfants lorsqu’ils sont confrontés à des sentiments troublants, et parle de la place qu’on peut donner à la mort dans une famille. En inversant les rôles – ici, ce sont les enfants qui s’occupent de leur mère après la mort de leur père – la pièce aborde également l’incapacité d’un parent à distinguer, parfois, son propre intérêt de celui de ses enfants. Par le biais d’une narration fine et intègre, pleine de tendresse et de réconfort, Chiot de garde parle, avec drôlerie et suspense, de la souffrance humaine et de la façon de la dépasser.

Mots clés : mort, deuil, souffrance, dépression, trouble, enfance, amitié, famille, souvenir, rêves, école, protection, fratrie.

Chiot de garde

Source : Site de la Maison Antoine Vitez

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s