Comment retenir sa respiration – lecture d’un extrait en langue originale

Lecture par Zinnie Harris

Texte en français 

UN

Dana s’adresse au public :
Je suis debout derrière. Ne regarde pas dehors. Me fais hurler dessus pour avoir baissé les yeux. Je suis yeux fermées, tête baissée, dans toutes les assemblées. Je suis genoux fléchis, poitrine au sol. Je suis fleur près du mur, herbe dans l’ombre. Je suis dos tourné, épaules voûtées, visages creusé. Je suis cri. Hurlement. Je suis serpent dans l’avion, hyène, antilope. Je suis fourmi sous une pierre, scarabée qui se carapate. Je suis frappée à la naissance, noire de coups. Je suis sable. Je suis terre. Je suis glèbe. Je suis moins que glèbe. Je suis pauvre. Je suis si pauvre que ma peau est ma pelure. Je suis dénudée. Honteuse. La terre ne peut me nourrir. Je suis la fin. Les morts. LE cadavre au bord du chemin. Je suis l’abîme dans lequel on redoute de tomber.

Traduction Blandine Pelissier

Comment retenir sa respiration – Résumé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s