Pour ton bien – lecture d’un extrait en langue originale

Lecture par Pier Lorenzo Pisano

Extrait du texte lu en français

Mère

Moi, j’ai un fils. C’est-à-dire que je suis une mère.
On peut le dire des deux façons, avoir ou être, mais ça signifie la même chose, ou peut-être pas, peut-être qu’on peut être mère même sans enfant et inversement, bref, je ne sais plus ce que je voulais dire…En substance, l’idée, c’est qu’il y a cette personne, plus petite que moi – tellement petite au début, que c’en était vraiment embarrassant – à laquelle je tiens, je veux parler de mon fils, et pour simplifier ces sentiments d’amour, de jalousie, et tout cet ensemble de trucs maternels… je dirais que… ça me ferait beaucoup de peine s’il mourait, voilà, oui, j’espère qu’il ne mourra pas.

Traduction Federica Martucci

Pour ton bien – Résumé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s