Aperçu de l’inconnu – Résumé

Avec Aperçu de l’Inconnu, Michael Bijens livre un polar dans les années 80 en Belgique, proches des années de plomb européennes. Renvoyant à de multiples figures de cette période, flics pourris, gangsters charismatiques comme Patrick Haemers, politiciens corrompus comme Paul Vanden Boeynants, l’auteur place son intrigue dans le milieu de la police véreuse. Dans une énonciation trouble, entre des voix multiples, s’affirment différents personnages, articulés autour d’une question majeure que pose encore cette période historique : les attaques violentes de supermarchés belges, dont il reste à déterminer si les coupables étaient des gangsters ou des policiers d’extrême-droite liés au gouvernement belge. En effet, la plupart de ces attaques étaient caractérisées par le fait que les malfaiteurs n’emportaient jamais la caisse avec eux.

Adoptant le ton du polar et du roman noir, Michael Bijens met en scène le mystère de ces attaques, à travers la figure d’une jeune femme tentant d’élucider l’affaire sur les traces de son père. En réalité, cette enquête est dérisoire et n’en devient que plus foisonnante, entre le suicide d’un juge, des scènes de procès grotesque, des meurtres de policiers par des moustiques de plomb, des envolées poétiques sortant du cadre historique pour interroger le grand Tout, cassant le genre du polar pour laisser la place à une parole lyrique.

Inclassable, protéiforme, l’écriture de Michael Bijens emprunte aux historiens leur objectivité et aux détectives leur précision pour brouiller les pistes et questionner l’aspect dérisoire d’un besoin de vérité qui ne viendra jamais.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s